Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/22/d357433189/htdocs/clickandbuilds/osteopathenoumea/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5014
La rentrée, les enfants et l’ostéopathie - Ostéopathe à Nouméa

La rentrée, les enfants et l’ostéopathie

La rentrée approche à grands pas et grand bruit. Excitante et attendue pour certains enfants, crainte et stressante pour d’autre, elle ne laisse personne indifférent !

Voici donc quelques conseils pour la vivre au mieux, que l’on soit petit ou grand.

 osteopathe-noumea-enfant

 

I. Préparation de la rentrée : être vigilant à l’état de votre enfant

 

Nous sommes souvent pris par l’excitation du moment : il y a la liste des affaires scolaires, une organisation quotidienne à remettre en place, une transition entre les vacances pendant lesquelles nous sommes plus relax et la reprise du travail. Si les enfants paraissent souvent heureux de retrouver leurs camarades de classe certains symptômes peuvent néanmoins montrer un état de stress inconscient vécu par nos bouts de chou.

Ainsi, l’enfant souffre parfois :

  • de difficulté à l’endormissement
  • d’un sommeil agité avec des réveils et/ou cauchemars nocturnes
  • d’hypersensibilité ou d’irritabilité avec éventuellement de l’agressivité
  • de maux de ventre, de constipation ou de diarrhée (un enfant très jeune ne saura exprimer par des mots son mal, mais peut se toucher plus souvent le ventre que d’habitude)
  • de difficulté à manger, avec peu d’appétit ou des caprices au moment des repas
  • de bobos provoqués par une maladresse inhabituelle

Tout cela montre un besoin d’être rassuré et de sentir la présence des parents. L’ostéopathie peut être très efficace pour diminuer l’état de tension et de nervosité de votre enfant. Le sommeil sera meilleur et plus réparateur, le transit sera rééquilibré si nécessaire et l’ostéopathe pourra également travailler sur les articulations mises à mal par les chutes.

II. La rentrée et le cartable !

 

osteopathe-sac-rentree-classe-humour

Bien que des mesures soient prises depuis maintenant plusieurs années, le cartable reste toujours trop lourd pour les fragiles épaules des petits et celles plus développées des ados en pleine croissance. Pour bien faire, le cartable ne devrait pas dépasser 10% du poids de votre enfant.

 

 

Pourquoi ?

Le principal risque est l’apparition d’une scoliose. Une scoliose est une déformation de la colonne vertébrale et de la cage thoracique se développant à cause d’une mauvaise posture. Elle est irréversible chez l’adulte mais peut être corrigée si elle est décelée à temps chez l’enfant. Or, porter un sac lourd nécessite une adaptation de la posture. Cette adaptation n’étant pas physiologique, de nombreuses zones du corps vont être sur-sollicitées et finir par meurtrir. Il faut donc être vigilant aux douleurs et symptômes ressentis par votre enfant.

 

Les zones les plus touchées par le port du sac :

 

  • le cou : pour compenser un sac trop lourd, l’enfant va se pencher vers avant. Pour continuer de regarder droit devant, il va alors allonger le cou et amener la tête vers le haut. Ceci n’étant absolument pas une posture physiologique, la base du cou et la base du crâne vont commencer trop sollicitées et créer des douleurs. De plus la base du crâne est un carrefour vasculo-nerveux important. Des tensions excessives à ce niveau vont pouvoir engendrer des troubles digestifs par irritation du nerf vague, des maux de tête par compression des vaisseaux sanguins ou des troubles du sommeil et du comportement par des tensions sur les membranes crâniennes. La base du cou, quant à elle, joue un rôle très important dans l’ouverture thoracique influençant donc la respiration (les poumons et le diaphragme) et la vascularisation (le cœur). Or, une bonne respiration et une bonne vascularisation aident à une meilleure croissance osseuse et musculaire. Elles permettent d’être moins stressé, moins nerveux, et donc plus attentif. Elles aident aussi à une meilleure digestion. Enfin, cette posture non-physiologique met a mal les cervicales qui vont s’adapter très rapidement mais s’abimer plus vite avec des répercussions sur le long terme qui se révèleront à l’âge adulte.

 

  • les épaules : elles ne sont pas faites pour supporter du poids. L’épaule est l’articulation qui possède la plus grande amplitude de mobilité. Or, la pression excessive exercée par les lanières du sac va venir comprimer les articulations et créer des tensions musculaires importantes. De plus, le poids d’un sac mal positionné va avoir tendance à emporter les épaules vers arrière, et l’enfant va donc arrondir les épaules et le dos pour contre-balancer ce poids. Tout cela va engendrer des douleurs mais également une modification de la posture et des gênes articulaires.

 

  • le dos : une étude par IRM a montré que le port d’un sac lourd engendre une compression des disques intervertébraux, notamment dans le milieu et le bas du dos, et une asymétrie du rachis lombaires (bas du dos) et donc une adaptation de la posture de l’enfant. Tout cela va évidemment provoquer des douleurs mais peut également engendrer un début de scoliose, accentué par la croissance. Peuvent s’ajouter à ces douleurs des symptômes digestifs tels que des ballonnements excessifs, de la constipation/diarrhée et des douleurs abdominales.

 

  • les hanches et les genoux : ils vont tous deux souffrir de l’adaptation de la posture prise par l’enfant. Ce changement de posture va engendrer des pressions inhabituelles sur les articulations des hanches et des genoux. Les muscles alentours, pour protéger les articulations, vont s’adapter en travaillant plus. Cela va créer des tensions musculaires et donc des douleurs. Or un enfant en pleine croissance doit avoir des articulations libres pour éviter de grandir sur une articulation lésée et risquer d’en souffrir à l’âge adulte.

 

Comment faire ?

 

La première chose à faire est donc de réduire au maximum le poids du cartable (et éventuellement de porter, nous adultes, le cartable de notre enfant: s’il est lourd pour nous, imaginez pour eux! ).

osteopathe-comment-porter-son-sac

Pour cela, achetez un sac pour enfant fait de matériaux plus légers. Favorisez un sac avec une sangle abdominale et de nombreux compartiments afin de répartir au mieux le poids du sac

Ensuite, il faut sensibiliser nos enfants sur la manière de porter le sac, même si cela fait moins cool ! Le sac doit être au plus près du corps, la base au minimum à 5 cm au dessus de la taille et il faut impérativement le porter sur les deux épaules. Enfin, éviter le surplus par le superflu.

 

Et l’ostéopathie?

 

Une fois tout cela mis en place, il reste important de veiller à ce que l’enfant grandisse sur une structure équilibrée. Et c’est là que votre ostéopathe peut agir. En travaillant sur toutes les zones importantes dans la posture, qu’elles soient douloureuses ou non, l’ostéopathe va aider votre enfant à se développer sans troubles musculo-squelettiques, viscéraux ou crâniens et ainsi éviter l’apparition d’une scoliose. Il n’est pas nécessaire d’attendre que les douleurs se soient installées pour venir consulter, bien au contraire. Des séances bilans permettront de prévenir l’apparition de symptômes.

 

enfant-osteopathe-ouemo

 

 

FICHE RÉCAPITULATIVE : cartable, enfant et ostéopathie

Principal risque : la scoliose osteopathie-cartable-help

Les zones les plus touchées :

  • Cou
  • Épaules
  • Dos
  • Hanches et genoux

Bilan des symptômes récurrents :

  • Maux de tête, trouble du sommeil
  • Troubles digestifs
  • Oppressions thoraciques
  • Douleurs aux épaules
  • Douleurs aux cervicales
  • Douleurs aux dos Douleurs aux hanches
  • Douleurs aux genoux

Vous pouvez également voir chez votre enfant :

  • Apparition d’une gibbosité en haut du dos
  • Épaule plus haute que l’autre
  • Épaules rentrées vers l’avant
  • Un genou qui entre vers l’intérieur ou au contraire qui dévie vers l’extérieur

Les conseils :

  • Choisir un sac léger
  • Favoriser un sac avec sangle abdominale et compartiments
  • Choisir un sac avec des lanières rembourrées et solides
  • Peser le sac plein : le poids doit être inférieur à 10% du poids de votre enfant
  • Porter le sac au plus près du corps, il ne doit pas atteindre la taille
  • Porter le sac sur les deux épaules
  • Éviter le surplus par le superflu Le rôle de l’ostéopathie

Rôle de votre ostéopathe:

En travaillant sur toutes les zones importantes dans la posture, qu’elles soient douloureuses ou non, l’ostéopathe va aider votre enfant à se développer sans troubles musculo-squelettiques, viscéraux ou crâniens et ainsi éviter l’apparition d’une scoliose. Il n’est pas nécessaire d’attendre que les douleurs se soient installées pour venir consulter, bien au contraire. Des séances bilans permettent de prévenir l’apparition de symptômes. Enfin, si une scoliose est décelée chez votre enfant par votre ostéopathe, ce dernier pourra éventuellement vous orienter vers un travail kinésithérapeutique, pour des séances de rééducation complémentaires.

 

osteopathe-cartable-douleur-noumea

Camille Desurmont est ostéopathe à Nouméa, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec elle si vous pensez que cela peut vous aider votre enfant à mieux vivre sa rentrée des classes.